Tchernobyl

Tchernobyl,30 ans après... Eh bien, non, la   catastrophe   n’est   pas   terminée !

 

Le 26 avril 1986, c’était l’explosion du réacteur N°4 de la centrale nucléaire de Tchernobyl et l’incendie qui s’en suivit durant 10 jours.

Cet  accident  a  projeté  des  quantités  énormes  de substances  radioactives (césium 137 et l’iode 131) dans l’atmosphère (200 fois plus que les bombes qui avaient  été lancées, en 1945, sur Hiroshima et Nagasaki). 

Poussé  par  les  vents  et  les pluies, ce nuage  s’est répandu  dans  les  terres et les  eaux  d’une  grande  partie  de la Biélorussie.

Cette catastrophe continue à faire beaucoup de dégâts…                                              En Biélorussie, 20% de la population, dont 700.000 enfants,  vivent toujours  sur les 18.000 km² les plus contaminés.

 

http://tpebiodiversite.canalblog.com/

 

 

- Le  césium 137, qui  est un élément radioactif à longue durée  de  vie, est toujours  très  présent dans  les  prélèvements  effectués sur les  légumes cultivés et le lait vendu dans les marchés de différentes régions.  La teneur en césium 137 est entre 1,2 et 1,7 fois supérieure aux normes acceptées.

- L’iode 131, quant à lui, a une durée de vie plus courte, mais a la particularité de se fixer sur la thyroïde. On constate  un nombre accru de cancers de la thyroïde, particulièrement chez les enfants. En effet, l’herbe contaminée par l’iode 131 est ingurgitée par les vaches qui produisent donc un lait contaminé, et  les enfants, en buvant ce lait, sont les principales victimes.

Après autant d’années, la principale cause de contamination n’est plus vraiment externe, mais plutôt interne:   les  aliments   contaminés   sont consommés  par  les habitants mais… comment  faire  autrement ?  

Il  faut manger les  produits que l’on cultive quand  on  n’a pas les moyens  de se procurer des produits importés, très chers…

 

Alors, vous devinez naturellement la réponse à cette question:                                           « POURQUOI ACCUEILLIR UN ENFANT VICTIME DE  TCHERNOBYL? » C’est la santé de ces enfants qui est la plus menacée par cet environnement contaminé… Rejoignez-nous en offrant, pendant un mois, un  accueil chaleureux et  une  nourriture  saine  à  un  enfant  biélorusse. Il  est prouvé scientifiquement que cela permet d’améliorer fortement son état de santé et de diminuer nettement son taux de césium 137.

En plus, ce genre d'« une idée-projet »  devient  très  vite « une grande et longue histoire d’amour » (ça aussi, c’est prouvé, mais pas par les scientifiques)!

 

Une famille d’accueil, heureuse de l’être depuis plus de 25 ans…

 



Réagir


CAPTCHA


Calendrier
« Mai 2018 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031
Actualités

Aucune actualité

Livre d'or Pas encore de message

Aller sur le livre d'or

Dernières modifications
Dons