Sous le soleil du Belarus

Voyage sous le soleil du Belarus

 

26/04 - 1h45 Anne, qui se rend en Biélorussie pour régler tous les documents administratifs nécessaires à la bonne venue de nos protégés durant l'été,  passe me prendre du matin et nous voilà parties pour un long trajet, le moral au beau fixe, les accus chargés à bloc, direction Liège.  A hauteur  de Herve, je regarde les arbres:  « Tiens, ils sont en fleurs déjà ? Mais, non, l’herbe et le bord de la route sont blancs… Il neige! Un 26 avril… »

 

 

16h30 Varsovie est traversée sous le soleil, mais au milieu d’un trafic dense : c’est l’heure de pointe… Direction Terespol ou Brest!

19h45 Frontière polonaise passée.

23h   Frontière du Belarus passée : il n’y a eu que 3h d’attente. Tout va bien. On file de Brest vers Minsk.                                                                                        

 

27/04-5h Nous arrivons à Minsk après 27h de route, fatiguées mais heureuses. Maksim, le protégé de Anne, me conduit chez Katia, que j'accueille chez moi chaque année, où je loge deux jours. Katia et sa maman habitent un appartement au cœur de la capitale. Leur espace de vie est très petit, mais elles m’accueillent à bras ouverts. La pièce de vie sert de salon, bureau et chambre à coucher. J’ai donc dormi dans un divan lit dans la même pièce que mes  hôtes.  Je  trouve ça super bien !   Chez  nous, nous dirions: « Je n’ai pas de place pour les loger ».

 

28/04 22h30 Arrivée à Bobrouisk ! Nous logeons toutes les deux chez les parents de Maksim, Ira et Sergueï, des gens charmants avec le cœur sur la main.       

                                                            

29/04 Journée « boutiques » pour l’association : il faut dénicher les objets rares, renouveler l’artisanat, trouver les petits trucs qui plairont aux occidentaux… C’est chose faite, Anne sort ses liasses de billets (le rouble est très faible)… On dirait une banquière !

 

30/04 16h Kostia, un autre protégé de  Anne, nous attend avec sa femme et son petit garçon. Le repas est prêt. Et 40 minutes plus tard, Olga, ma protégée, vient me chercher avec sa sœur pour 9 jours. Je quitte donc Anne et me retrouve  devant une table remplie de petits plats plus appétissants les uns que les autres!

 

01/05 Olga est mariée à Alexey depuis bientôt 5 ans et est maman d’un petit Ilia de 2 ans et demi. Elle ne vient plus pour l’instant en Belgique : elle attend que son gamin ait atteint l’âge de 4 ans au moins. La soeur d’Olga, Nastia, est à l’université. En la reconduisant à son kot, j’ai pu constater que cet appartement est minuscule et sans aucun confort : une chambre de 2,50m sur 4,50m est meublée de 4 lits d’une personne, d’une armoire en fer à compartiments pour les vêtements, d’un petit bureau pour 2. La cuisine, indépendante, se compose d’un évier, d’ une table et d’une cuisinière. La douche est à part aussi. Les portes de l’établissement sont en fer, un peu comme une prison, et peintes en vert kaki.  « Il faut prendre patience », dit-elle, « encore un  an et j’aurai terminé ! »

 

02/05  Grand jour : c’est mon anniversaire, j’ai 65 ans, fini de rire, ça devient sérieux ! Le GSM me réveille avec des messages très gentils (les enfants, la famille, les amis…). Journée promenade et, vers 17h, RDV au resto avec Olga, Alexey, Nastia, Vera (la maman ), Ilia et moi. J’avais eu l’occasion de fêter mes 60 ans chez eux: nous  étions allés leur rendre visite,  avec mon mari,  en 2011,  et   l’accueil   y   est toujours aussi chaleureux !

 

03/05 Nous étions parties sous la pluie, la neige, le froid, j’étais en pull, gilet, gants, bonnet…ici, il y a 20 à 22°. On annonce même 30° pour la semaine prochaine…

 

06/05  Une campagne ayant été faite (voir pages précédentes) via la radio, la télé et la presse écrite, j'ai profité de ce voyage pour prendre des contacts en vue de la venue de nouveaux enfants. Cela a été possible grâce à Olga qui a demandé à sa maman, qui travaille dans un magasin dans un petit village (Karma), de connaître les enfants les plus défavorisés dans cette zone.

 

08/05 Vers 17h, je vais faire un petit coucou chez la babouchka (la grand-mère) qui me reçoit  avec thé et repas : viande, légumes, pain et dessert. Le tout produit du jardin et de son élevage…

 

09/05 Dernière journée, dur dur de les quitter… J’ai été gâtée comme une princesse, la vie est dure pour eux et ils donnent tellement, ne savent quoi faire pour faire plaisir.  Aujourd’hui c’est aussi la fête de la victoire (lors de la 2e guerre mondiale). Pour les Biélorusses, c’est très important. Partout, des manifestations sont organisées, les villes, les villages et les quartiers sont en effervescence. Concerts, défilés… Nous nous promenons dans les rues de Gomel, mais nous avons le cœur gros à l’idée de nous séparer… Et à 21h51, je prends le train en direction Minsk.

 

10/05 Arrivée à 5h39, Anne m’attend sur le quai. Un petit café chez Maksim et nous prenons  la route, les yeux pleins de larmes vers Brest et la frontière. Durant le parcours, nous bavardons beaucoup et, bien sûr, le niveau du réservoir baisse… Plus que 60 km d’autonomie !

- Oh ! Anne, il faut remettre du jus...

- Zut ! On vient de passer devant une station !

– Donc, la prochaine…

Mais, plus de pompe en vue. Nous cherchons sur le GPS: prière à St-Antoine et à Notre Dame du Bon Vouloir... Le stress monte! Et enfin, ouf, nous sommes exaucées : une pompe à l’horizon ! Nous ne devrons pas pousser la voiture.

 

11/05 Nous rentrons en Belgique vers 11h, très fatiguées mais heureuses de notre périple ! Que de souvenirs.

Françoise Masson



Réagir


CAPTCHA


Calendrier
« Septembre 2018 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Actualités

Aucune actualité

Livre d'or Pas encore de message

Aller sur le livre d'or

Dernières modifications
  • Guy G. a modifié une galerie photo

    Il y a 2 ans

  • Guy G. a ajouté des photos

    Il y a 2 ans

  • Guy G. a ajouté des photos

    Il y a 2 ans

  • Guy G. a ajouté des photos

    Il y a 2 ans

  • Guy G. a ajouté des photos

    Il y a 2 ans

Dons